Tout sur notre jounal
ICI
Le N°70 vient de paraître
   

CLARA ZETKIN
·  
Dirigeante internationale de la lutte pour l’émancipation des femmes

 

·   Figure du féminisme mondial

 

Clara Zetkin, une des précurseur(e)s de la lutte pour l’émancipation des femmes, militante communiste allemande qui va consacrer toute son énergie à organiser et à mobiliser les femmes travailleuses, les ouvrières du textile et de l’agriculture, les domestiques  et les gens de maison pour qu’elles arrachent leurs droits et s’investissent en nombre dans les luttes pour la transformation de la société.

 

Clara Zetkin  était une enseignante, journaliste et militante  politique allemande. 

Elle est née Clara Eissner le 5 juillet 1857 à Wiedereau, en Saxe et décédée à Arkhangelskoïe, près de Moscou, le 20 juin 1933. Fille d’un instituteur, Clara Eissner se destine elle-même à l’enseignement. Dès le milieu des années 1870, elle fréquente les mouvements féministes, participant aux discussions des Allgemeinen Deutschen Frauenvereins (Association générale des femmes allemandes) et elle commence à adhérer à la mouvance socialiste.

En 1878,  entrent en vigueur les lois antisocialistes de Bismarck qui interdit le parti socialiste allemand de sa presse et ses militants sont à tout moment menacés d’expulsion.  Clara Zetkin venait d’y adhérer.   Elle s’exile alors à Zurich où elle rencontre le révolutionnaire russe Ossip Zetkin, puis à Paris en 1882. Bien qu’ils ne soient pas mariés, Clara prend le nom de son compagnon dont elle aura deux enfants. Ossip Zetkin décède en 1889 et elle devra élever seule ses deux enfants.

A Paris, elle participe activement aux luttes des socialistes français et  à la fondation de la Deuxième Internationale Socialiste, où elle réclame l’égalité complète des droits professionnels et sociaux de la femme.

Die Gleichheit (L’égalité)

De retour en Allemagne après l’abrogation des lois antisocialistes, Clara Zetkin développe le mouvement féminin socialiste et fonde en 1891 la revue des femmes socialistes, Die Gleichheit (L’égalité) qu’elle publiera jusqu’en 1917. A la tête de Die Gleichheit, elle œuvre en faveur des droits politiques économiques et sociaux des femmes et milite sans relâche pour les droits des femmes. Son objectif : amener les femmes à s’engager pour combattre leur oppression et leur exploitation. Elle défend ardemment la nécessité pour les femmes d’avoir une activité professionnelle pour leur permettre d’être autonomes financièrement.  En 1907, lors de la première conférence internationale des femmes socialistes à Stuttgart Clara Zetkin est désignée à la présidence du secrétariat international des femmes socialistes.. En 1922 elle est élue députée au Reichstag

Militante contre la guerre et militante politique

Clara Zetkin prendra position contre la guerre lors du premier congrès socialiste international, en 1912 à Bâle, elle appelle les femmes du monde entier à lutter contre la guerre. Opposante à la première guerre mondiale, elle dénonce les positions chauvines du SPD, parti socio-démocrate  allemand et participe avec Rosa Luxemburg à la création en 1915 de la ligue spartakiste. Elle mène de nombreuses actions contre la guerre, notamment organise une conférence internationale pacifiste des femmes socialistes en 1915 à Berlin, ce qui lui vaudra d’être arrêtée à plusieurs reprises. Cette aile donnera naissance au Parti communiste d’Allemagne (KPD) dont Clara Zetkin sera son porte parole et sa première députée au Reichstag de 1920 à 1933. En décembre 1920, Clara Zetkin sera chargée, par l’internationale communiste, de saleur le congrès de Tours d’où va naître la Parti communiste français.

En août 1932, présidant le Reichstag en tant que doyenne, elle appellera à combattre le nazisme.

Contrainte de fuir l’Allemagne après l’arrivée des nazis au pouvoir et l’interdiction du KPD, elle meurt quelques semaines plus tard en exil à Moscou.


Elle parle, elle parle non point comme une femme isolée, comme une femme qui a pris conscience pour elle-même d’une grande vérité, comme une femme à qui des circonstances exceptionnelles ont donné les connaissances et les facultés d’un homme, comme une femme de génie, née dans un laboratoire humain.

Elle parle au contraire comme une femme pour les autres femmes, pour exprimer ce qui pensent toutes les femmes d’une classe. Elle parle comme une femme dont l’esprit s’est formé dans les conditions de l’oppression au milieu de sa classe opprimée. Elle n’est pas une exception, ce qu’elle dit vaut parce que des milliers, des millions de femmes le disent avec elle…


 Elle est la femme de demain ou mieux, osons le dire: elle est la femme d’aujourd’hui. L’égale»

 

Aragon en parlant de Clara Zetkin dans «Les cloches de Bâle» 1976



ABONNEZ-VOUS
à l'aide du coupon suivant
à remplir après l'avoir
téléchargé en cliquant dessus



Le Dernier Journal EGALITE - N°80 est paru
en JUIN 2017.

POUR LA SORTIE DE CE NUMERO,
LA COUVERTURE D'EGALITE
PASSE A LA COULEUR !

Retrouvez-nous dans les différentes mobilisations auxquelles nous participons pour vous le procurer ou écrivez-nous pour le commander.





   

Cliquez sur les images pour les télécharger