Tout sur notre jounal
ICI
Le N°70 vient de paraître
   
EGALITE DES SALAIRES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES... MAINTENANT !!!
CAMPAGNE POUR L'AUGMENTATION DES SALAIRES
DANS LES METIERS FEMINISES
CONTRE LA PRECARITE ET LES LICENCIEMENTS BOURSIERS

 
Nous vous attendons très, très nombreuses
ÉGALITÉ DES SALAIRES ENTRE
LES FEMMES ET LES HOMMES…MAINTENANT
 
En ce début d’année, quand le pouvoir d’achat s’effondre suite à l’augmentation de la TVA, des cotisations sociales, les femmes sont très pénalisées étant majoritaires parmi les bas salaires.
Nous exigeons que le ministre du travail nous reçoivent rapidement afin de lui remettre les pétitions pour une augmentation des salaires dans les métiers féminisés.
 
Nous exigeons une revalorisation significative du SMIC
et la fin du gel des rémunérations dans la fonction publique.
 
Au moment même où le gouvernement annonce une augmentation dérisoire du Salaire minimum, soit l’équivalent de 15,16 € par mois pour un salarié à temps plein (80 % des salariés touchant le Smic sont des femmes), François Hollande offre au patronat 30 milliards d’euros de cotisations patronales qu’ils ne paieront plus.
 
La diminution de l’écart des salaires entre les femmes et  les hommes exige des actes forts
et pas seulement des paroles !
 
 
 
Rassemblement
8 février 11h
Devant le Ministère du travail
101 rue de Grenelle 75007
RDV devant métro Varenne
(au coin du Bd des Invalides / Rue de Grenelle)
 
 
Contact :  
egalitedesalaires.maintenant@gmail.com
Campagne nationale lancée par : CNDF, Femmes Égalité, Attac Genre, Maison des femmes de Montreuil
 
Avec le soutien de : AC !/ APEIS/ L'Appel et la Pioche / CADAC/ Coordination
Lesbienne en France (CLF)/ Espace Simone de Beauvoir/ Femmes en lutte 93/
Femmes libres Radio libertaire/ Femmes Solidaires / Initiative féministe européenne
(IFE) France/ La Lune (Strasbourg)/ Les efFRONTé-e-s/ Marche
Mondiale des Femmes Paris - IdF/ Osez le feminisme/ Rajfire/ Réseau féministe "Ruptures"/
Solidarité Femmes (Strasbourg)/ SOS Sexisme, Observatoire Isérois de la Parité
entre les femmes et les Hommes
FSU/ Solidaires/ CFDT salariés du particulier employeur/ CFDT et CGT Hachette
Filipacchi Associés/ CGT Femmes-Mixité/ CGT ADPA 38/ CGT Ancillapad de
Franconville 95/ CGT Carrefour Planet Ecully/ CGT Casino Argenteuil/ CGT
Commerce et Services/ CGT Équipement-Environnement 67/ CGT Part-Dieu
Oxygène/CGT Brasserie Kronenbourg Strasbourg/ UD CGT 67/ UD CGT 93/ UL
CGT Argenteuil/ UL CGT Massy/ UL CGT Pantin-Pré St Gervais/ UL CGT Paris
9e/ UL CGT Saint Denis/ UL CGT Villefranche-sur-Saône
Les Alternatifs/ EELV/ FASE/ GU/ MJCF/ NPA/ PCF/ PCOF/ PG/ Cercle communiste d'Alsace
 
14 décembre 2013
SUCCES DES RASSEMBLEMENTS POUR L'AUGMENTATION DES BAS SALAIRES,
ÉGALITÉ DES SALAIRES ENTRE
LES FEMMES ET LES HOMMES…MAINTENANT
 
Le 14 décembre, nous étions plus d’une centaine de personnes à participer au rassemblement animation devant le Centre commercial de la Place d’Italie, à Paris, pour exiger l’augmentation significative du Smic et la fin du gel des rémunérations dans le secteur public.
Cette action a été organisée par le CNDF, Femmes Egalité, Attac genre, Osez le féminisme, la maison des femmes de Montreuil, les associations qui ont lancé la campagne pour l’Egalité des salaires entre les Femmes et les Hommes… Maintenant ! Une campagne soutenue par de nombreuses associations, structures syndicales et forces politiques.
Ce 14 décembre a compté avec la participation de syndicalistes de la CGT commerce de Paris et les forces politiques du Front de Gauche.
Notre présidente, Ana Azaria a expliqué pourquoi cette initiative a été lancée. Aujourd’hui en France, on n’arrive plus à vivre avec un Smic (1121€ net), et encore moins quand on travaille à temps partiel et qu’on gagne en moyenne entre 700€ et 800€ par mois. C’est se limiter à survivre !
Cette réalité est vécue par des millions de femmes salariées : elles n’arrivent plus à vivre de leur salaire et sont obligées d’avoir recours aux distributions de denrées alimentaires pour faire face au quotidien.
L’augmentation de la TVA, le 1er janvier, va rendre encore plus difficile la vie des femmes salariées.  
Les prises de parole se sont succédées : la représentante de la CGT commerce de Paris, salariée de Monoprix, brandissait les fiches de paie de ses collègues : 500€, 700€… « Détrompez-vous, le temps partiel n’est pas choisi. Il nous est imposé, comme les horaires des nocturnes ou le travail du dimanche. Le volontariat n’existe pas ». Le CNDF, OLF ont aussi pris la parole.
Le Théâtre de l’Opprimé « Féminisme Enjeux » a joué une scène sur le travail des caissières : intensité du travail, problèmes d’horaires et des bas salaires, notamment pour les femmes qui élèvent seules leurs enfants.
Pancartes décorées avec des guirlandes de Noël,  mots d’ordres scandés, distributions de tracts et signatures des pétitions ont animé ce rassemblement.
Beaucoup de gens se sont arrêtés pour lire les panneaux, certains notamment très étonnés du montant des salaires des femmes dans la fonction publique. Beaucoup de discussions et d'encouragements à notre démarche. Les femmes se sont souvent retrouvées dans ce que nous disions parce que c'est ce qu'elles vivent. Elles étaient bien d'accord qu'avec un Smic, on ne fait pas grand-chose, on se concentre sur l'essentiel et parfois on n’y arrive pas.
Quand le froid se faisait sentir, le Collectif Tenon pour la réouverture du Centre IVG est arrivé au rassemblement pour nous servir un « vin chaud » manifestant son soutien.
Notre organisation a lancé des initiatives similaires dans d’autres villes : Bordeaux, Grenoble, Lyon, Strasbourg, Villefranche, avec ici la CGT, le Planning Familial, là avec la LDH, ou encore Osez le Féminisme, les forces du Front de Gauche : PCOF, PG, PCF, Ensemble, mais aussi le NPA. Des actions de signatures des pétitions ont été animées et ont suscité beaucoup de discussions et d’encouragements pour continuer et faire que tout cela change !
 
 
 
Contact : egalitedesalaires.maintenant@gmail.com


PETITION
Plus de 17000 signatures de soutien à cette campagne ont déjà été récoltées depuis son lancement, si vous ne l'avez pas encore signée, vous pouvez toujours le faire en ligne, sur ce lien. Nous comptons sur vous... le dépôt auprès du gouvernement approche!


 


Succès de la marche
contre injustice fiscale et sociale
du 1er décembre 2013


 
TVA AUGMENTÉE ?!
NON, NON, NON
Nous refusons de payer
C’est le Capital
Qu’il faut taxer !
BUDGET D’AUSTÉRITÉ
Pour nous,
C’est le chômage
et la précarité
Pour les patrons
C’est des cadeaux assurés
Assez, assez, d’nous faire payer
Ce sont  les actionnaires
Qu’il faut taxer.
 
1er décembre - 13h30 Place d’Italie
 



La MARCHE : UN SUCCES !!!
 

Nous étions environ 3000 personnes à défiler dans les rues de Paris. Cette initiative, lancée par le Front de Gauche féministe, a réuni des militantes politiques et des associations féministes, des femmes syndicalistes, des travailleuses sans papiers, des femmes élues… et de nombreux hommes solidaires. Toutes et tous, nous avons marché avec détermination pour refuser la politique d’austérité. « Hollande, Ayrault, assez d’austérité, assez de précarité. Nous refusons de trinquer. Nous refusons de payer », voilà ce que nous scandions tous dans un cortège combatif, animé et coloré.
Nous avons marché parce que « Nous voulons changer nos vies, et pour cela, nous ne voulons pas rester inactives ! Nous toutes, ici, nous sommes des femmes en lutte, des femmes qui nous bagarrons au quotidien… Nous marchons parce nous cherchons un débouché à notre combat, ce débouché ne peut être que politique. OUI, nous voulons changer radicalement et profondément la société ». C'est ce que clamait notre présidente dans son intervention (vous pouvez la télécharger). 

Notre organisation « Femmes Égalité » s’est investie avec toutes ses forces pour organiser, faire connaître et contribuer au succès de cette Marche. Le premier bilan est très positif : avec toutes les forces du Front de Gauche féministe, nous avons appris à travailler ensemble pour mener à bien cette initiative. Cette Marche a des traits nouveaux. Des milliers de femmes ont porté avec force un message politique : l’exigence d’un changement profond et radical de politique. Des milliers de femmes et d’hommes ont mis en lumière la nécessaire unité entre les femmes et les hommes du peuple pour avancer vers l’émancipation des femmes, vers l’émancipation de tous. Nous reviendrons sur cette Marche dans notre prochain journal qui va paraître dans les jours qui viennent.
 

 

 

Diaporama de Jean-Claude Saget

 
A toutes celles qui ont participé avec nous à faire connaître cette Marche, à mobiliser pour y participer; à toutes celles qui ont défilé avec nous en scandant « Nous marchons, nous marchons, pour un changement profond … », nous nous vous invitons à nous contacter ! Préparons ensemble la prochaine bataille pour empêcher les reculs de taille que gouvernement et patronat nous préparent dans le domaine des retraites ! On ne lâche rien ! 
Contactez-nous par mail ou par téléphone ici 
 
TELECHARGEZ
Notre 4 page spécial

Femmes en avant contre l'austérité !

Pour un changement radical de politique…

nous commençons à marche
- Les mots d'ordre scandés pendant la marche


 

 

Cliquez sur le bandeau pour lire le tract
150 femmes syndicalistes, militantes politiques, associatives, féministes lancent un appel pour une grande marche des femmes contre l’austérité et pour transformer nos vies.
Rejoignez les le dimanche 9 juin à 14h
Place du Palais Royal
 
Visitez le blog et signez vous aussi l'appel:
Conférence de presse pour la Marche des Femmes

Des actions de sensibilisation et d'information sur la marche ont été menées dans les différentes communes où Egalité est présente... Voici les photos et les échos des  comités:



Grenoble 
à l'appel du Front de gauche une marche contre l'austérité s'est déroulée dans les rues de la ville ; le comité local de Femmes Egalité y a participé, arborant l'affiche de la Marche du 9 juin, a pris des inscriptions pour le déplacement et recueilli des soutiens financiers pour aider au voyage. L'une d'elle a lu l'appel à la marche contre l'austérité pour affirmer que nous refusons de trinquer;
 
Lyon
Le Front de gauche a préparé un moment festif et politique sur les berges du Rhône, près d'un lieu passant allant vers le centre ville : musique, discours, informations, ont ponctué l'après midi ; les femmes d'Egalité avaient un stand, ont proposé les inscriptions pour la marche du 9 juin et fait une intervention pour expliquer le caractère de cette marche, s'appuyant sur le témoignage d'une syndicaliste lyonnaise expliquant pour quoi elle marche le 9 juin

Strasbourg
A Strasbourg, le Front de Gauche a organisé, comme dans une cinquantaine d'autres villes,  une marche contre l'austérité et pour une 6ème République.
Au départ, nous avons rebaptisé la Place de la République en Place de la 6ème République. Puis, c'est un cortège animé et coloré de 200 personnes environ qui s'est rendu au centre de la ville où ont eu lieu plusieurs interventions de syndicalistes, notamment un représentant d'Arcelor Mittal, de représentants des organisations du Front de Gauche 67, avec en clôture celle d' Y. Coquerel, membre de la direction nationale du Parti de gauche. 
Les militantes de notre comité ont défilé avec le logo de notre marche des femmes du 9 juin, et diffusé les tracts d'appel.
Notre comité est intervenu sur le camion sono pour expliquer en quoi les femmes sont les 1ères concernées par les politiques d'austérité du gouvernement et appeler à venir marcher avec nous le 9 juin. 

Dimanche 5 mai Grande Marche Citoyennede Bastille à Nation :

"Contre l'austérité et la finance, pour la 6e République"
 
Plus de 180 000 personnes ont défilé le 5 mai. Une foule populaire résolument à gauche a marché pour dénoncer la politique d'austérité, les licenciements, les promesses non tenues par F. Hollande. Une manifestation qui marque le désir de changement profond et radical de politique. 
Femmes Egalité a défilé derrière les banderoles
« Femme contre l’austérité et la précarité »
"Pour toutes les travailleuses avec ou sans papiers 
un contrat et les mêmes droits"
 
Merci à Jean-Claude Saget pour certaines photos
Prolongeons cette magnifique dynamique du peuple de gauche avec la 
Marche des Femmes contre l'austérité le 9 juin 
 
 

Marchons

Le 5 mai
Contre la Finance et l’Austérité :
Grande Marche Citoyenne pour la 6ème République
Le 9 juin
                           Marche de Femmes contre l’Austérité                                                                                                 
 
Pendant que les médias dévoilaient comment les possédants s’y prennent pour frauder le fisc, en plaçant leur argent dans des paradis fiscaux, l’ANI, cet accord qui remet en cause les acquis sociaux des salariés, était transformé en loi.
Les dividendes que touchent les grands actionnaires et les rémunérations des PDG continuent de grimper, alors que les licenciements se poursuivent et que nos salaires restent bloqués. Le gouvernement nous demande de faire encore et toujours des sacrifices pour réduire le déficit de l’État… C’est tout le système qui est pourri. Il favorise l’enrichissement d’une minorité et renforce l’exploitation du plus grand nombre ; il conforte la domination de la finance sur la vie sociale, économique et politique et appauvrit les femmes et les hommes du peuple ; il entérine la complicité entre les milieux des affaires et les hautes sphères de l’État.
 
Nous n’avons pas résisté à la politique néolibérale de Nicolas Sarkozy, nous ne nous sommes pas mobilisées pour nous débarrasser de lui à la tête de l’Etat pour encaisser les conséquences de la politique antisociale menée par F. Hollande.
Nous exigeons un changement radical de politique !
  • L’arrêt immédiat  des politiques d’austérité.
  •    De réelles mesures pour en finir avec la domination des marchés financiers sur l’économie et  la société.
  • Une opposition résolue à l’Europe antisociale qui avance à pas de géant
La grande majorité des femmes aspirent à ce changement. Si la politique d’austérité creuse davantage encore les inégalités, ce sont les femmes les plus grandes perdantes. Celles des milieux populaires ont intérêt à une nouvelle République qui s’attaque avec détermination aux discriminations et aux inégalités et qui favorise leur participation aux décisions que prend l’État.
 
Pour transformer notre colère en mobilisation, pour refuser l’austérité, pour lutter contre la finance, pour porter nos aspirations à une 6ème République sociale et démocratique, pour ne pas laisser la rue à la droite et à l’extrême droite revanchardes, nous vous appelons à participer en force à deux rendez-vous importants :
Le 5 mai à Paris
Contre la Finance et l’Austérité
 Grande Marche Citoyenne pour la 6ème République.
(13h30 Bastille)

http://www.marchepourla6eme.fr
 
 
Pas de répit pour F. Hollande et son gouvernement ! Dans un mois, les femmes réinvestissent à nouveau  le pavé pour exiger l’arrêt de la politique d’austérité. Que leurs revendications soient entendues et satisfaites, notamment celles sur la revalorisation des salaires, l’interdiction du temps partiel imposé et des licenciements boursiers, l’accès à des  services publics suffisants et de qualité…
Le 9 juin à Paris
Marche des Femmes contre l’Austérité

ACCORD DIT DE "SECURISATION DE L'EMPLOI"
Egalité y est farouchement opposé

Le 11 janvier, le patronat et 3 syndicats de salariés (CFDT, CFTC et CGC) ont signé un accord dit "sécurité emploi". Le gouvernement s’apprête à le transférer dans la loi. Cet accord est une véritable menace pour les travailleurs.
Lisez notre position

 

 


flyer Feministe Austerite

La Lettre F
Rendez-vous sur le site du Front de Gauche féministe:

http://feministe.appels.frontdegauche.fr

Non à l’Euro traité d’austérité !
 
Toutes et Tous à Paris
Manifestation nationale
Dimanche 30 septembre 2013
13h30, de Nation à Place d'Italie
 
Manifestation à l'appel de partis, de syndicats, d'associations, du Front de Gauche... 
Nous serons en tête de manifestation avec les associations féministes et   les travailleuses en lutte contre les licenciements, la précarité et l'austérité
En octobre, le parlement examinera le projet de loi ratifiant le Traité budgétaire européen. Ce texte implique une politique d’austérité à perpétuité.  L’austérité permanente n’est pas seulement un concept à dénoncer, mais une réalité difficile à vivre pour les femmes des milieux populaires. Elles subissent déjà le plus durement la crise économique, concentrent les bas salaires et la précarité. 
Parmi elles, les aides à domicile qui travaillent pour des associations subventionnées par les conseils généraux bénéficiant eux-mêmes de fonds de l’État, les cantinières des écoles qui travaillent pour les mairies avec des contrats précaires, les agents administratifs des collectivités territoriales, des aides soignantes des hôpitaux publics, les personnels des crèches publiques, les agents d'entretiens et tant d'autres… vont subir les conséquences de l'austérité renforcée. La réduction des dépenses publiques signifiera moins de recrutements dans ces secteurs, pas d’augmentation des salaires pour celles qui sont cantonnées au Smic. Nous sommes toutes concernées car les femmes sont aussi les  principales usagères des services publics notamment les familles des milieux modestes.
 
Premières touchées par les bas salaires et la précarité, la situation des femmes va s'aggraver avec l’austérité renforcée qui nous impose ce traité !
 
 Organisation de Femmes Egalité
 


COMITE FLORA TRISTAN - PESSAC
 
A LEUR AUSTERITE : nous REPONDONS et
EXIGEONS L’AUGMENTATION DES SALAIRES DANS LES METIERS FEMINISES

Les militantes du comité Flora Tristan de l’organisation de Femmes Egalité seront présentes sur le
Parking du Carrefour LORMONT
ce samedi 23 mars à 9 h
ENTREE 3 à la boulangerie

pour vous rencontrer et présenter la campagne
pour l'augmentation des salaires dans les métiers féminisés :
signatures de pétition, recueil de témoignages, vente du journal Egalité.
Nous comptons sur vous, venez nous rencontrer
 
Comité Flora TRISTAN - 9 allée des glycines, local N°6 – 33600 - PESSAC

Samedi 9 février à 14h30
Centre Commercial Carrefour
Métro Porte de Montreuil  280 rue de Paris
Diffusion des tracts et signature des pétitions

 
« Accord de compétitivité »
Précarité et Flexibilité renforcées
Baisse des salaires encouragée
Licenciements facilités
 
Les « bas salaires » montent au créneau
A l’accord de compétitivité nous disons NON !
Exigeons la revalorisation des métiers
et l’augmentation des salaires dans tous les secteurs féminisés
 
Pour l’Egalité des salaires
entre les hommes et les femmes …Maintenant !
 

Campagne lancée par le CNDF, Femmes Égalité, ATTAC, la Maison de Femmes de Montreuil
Soutenue par : AC !/ APEIS/ L'Appel et la Pioche/ CADAC/ Coordination Lesbienne en France (CLF)/ Espace Simone de Beauvoir/ Femmes libres Radio libertaire/ Femmes Solidaires / Initiative féministe européenne (IFE) France/ La Lune (Strasbourg)/ Marche Mondiale des Femmes Paris - IdF/ Osez le Féminisme !/ Rajfire/ Réseau féministe "Ruptures"/ Solidarité Femmes (Strasbourg)/ SOS Sexisme, Observatoire Isérois de la Parité entre les femmes et les Hommes FSU/ Solidaires/ CFDT salariés du particulier employeur/ CFDT et CGT Hachette Filipacchi Associés/ CGT ADPA 38/ CGT Ancilapad Franconville 95/ CGT Carrefour Planet Ecully/ CGT Casino Argenteuil/ CGT Commerce et Services/ CGT Equipement-Environnement 67/ CGT Part-Dieu Oxygène/CGT Brasserie Kronenbourg Strasbourg/ UD CGT 67/ UD CGT 93/ UL CGT Massy/ UL CGT Pantin-Pré St Gervais/ UL CGT Paris 9e/UL CGT Saint Denis/ UL CGT Villefranche
Les Alternatifs/ EELV/ FASE/ GU/ MJCF/ NPA/ PCF/ PCOF/ PG/ Cercle communiste d'Alsace
Contact à l'adresse : egalitedesalaires.maintenant@gmail.com

Nous vous y attendons nombreuses et nombreux !

 


Un recueil édité par Egalité :
Aux « bas salaires, rien d’impossible » !
 
50 pages de récits, de témoignages, d’analyse de l’emploi, des salaires et des conditions de travail et surtout des luttes de celles qui sont tout en bas de l’échelle salariale, aux premiers rangs de la précarité, dans des métiers non reconnus et pourtant indispensables à notre société !
Caissières, vendeuses, femmes du nettoyage, employées des services à la personne, cantinières, ouvrières … elles sont des millions !
 
Une publication que notre organisation met au service de la campagne pour la revalorisation des salaires dans les métiers féminisés…
A lire et à faire connaître largement
 
Prix:4€
Bon de commande
 
Samedi 20 octobre à la Bourse du Travail de Saint Denis :
 
Le succès des 6 heures pour
l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes… Maintenant !

 
Cette initiative a été une belle réussite. Elle a marqué une nouvelle étape dans la campagne pour la revalorisation des salaires dans les métiers féminisés. Plus de 200 personnes ont répondu à l’invitation.
 
Elles étaient là pour témoigner : Atsem, travailleuses du commerce de Monoprix, Galeries Lafayette, femmes de chambre de l’hôtel Novotel, aides à domicile, cantinières des écoles de Paris, travailleuses sans papiers, femmes victimes de licenciements boursiers aux 3 suisses…montées toutes à la tribune. Une force collective émanait d’elles, à travers les récits de leurs luttes ! Leur détermination a suscité l’admiration.
Elles unissaient autour d’elles chercheuses, comédiens, militantes féministes, toutes réunies autour d’une revendication qui prend de l’ampleur : la nécessaire revalorisation des salaires dans les métiers féminisés
 
Cet après-midi a été organisé par les initiatrices de la campagne : Femmes Egalité, le CNDF, Attac et la Maison des Femmes de Montreuil, et par des organisations syndicales et politiques, toutes signataires de la campagne «pour l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes … maintenant ».
C’est l’Union locale CGT de Saint Denis qui nous accueillait à la Bourse de travail.
 
Autour des témoignages des travailleuses, les interventions des chercheuses Rachel Silveira et Isabelle Puech ont contribué à approfondir la notion de « valeur du travail » et du « temps partiel ».
Chargée des politiques féministes au ministère des droits des femmes, Caroline de Haas est montée à la tribune pour apporter le message de la ministre des droits des femmes.  Marie Leroy, chargée de mission aux droits des femmes, a, elle aussi, salué l’initiative. Plusieurs messages de soutien de syndicalistes ont été lus.
Entre les interventions, les comédiens de « Féminisme Enjeux » ont présenté des scènes de Théâtre Forum, suscitant l’intervention du public.
Téléchargez l'intervention d'Ana Azaria, présidente d'Egalite:
Au "bas salaires", rien d'impossible!


Merci à Jean-Claude Saget pour certaines photos


Victoire des salariées de Monoprix Roquette !
 
38 jours de courage et de persévérance ont fait plier une direction « arrogante et provocatrice » !
Un protocole d’accord a été signé début août reprenant un certain nombre des revendications des grévistes de cette enseigne du 11ème, à Paris, concernant leurs conditions de travail. (Voir le tract)
Comme nous l’écrivions dans le n° 64 de notre journal (mars 2012), où nous publiions un article pour faire connaître cette bagarre : « Cela vaut la peine de lutter encore et encore ! »
Un grand bravo pour cette ténacité !

Les luttes des femmes salariées contre la précarité et les licenciements, pour l'augmentation des salaires et l'amélioration des conditions de travail ne connaissent pas de vacances

A LIRE, L'ARTICLE PARU DANS L'HUMANITE HD
interview d'Ana Azaria, Présidente d'Egalité, sur la campagne
Article HD


- Paris 11ème arrondissement - MONOPRIX en Grève
Nouvelle grève à Monoprix Voltaire.
Nous avons soutenu la précédente grève en décembre, et nous y sommes à nouveau depuis ce vendredi 29 juin . La direction a fait capoter les négociations.
Rassemblement
Samedi 30 juin à 17h30
devant le magasin, avenue Ledru Rollin, Métro Voltaire.
Depuis hier (29 juin) le personnel  occupe le magasin.
Venez le plus nombreuses possible, elles ont besoin de notre soutien !  

TRACT

 
 
- Strasbourg - Lingolsheim - Mobilisation des cantinières
Jeudi soir, les militantes d’Égalité sont allées soutenir les cantinières et le personnel du nettoyage à Lingolsheim. Le maire UMP a annoncé l'externalisation des cantines et du service de nettoyage des écoles quand les personnels avaient réclamé leur titularisation, au bout de 10 à 20 ans de travail pour la mairie !
Nous y étions avec drapeaux et pétition pour la revalorisation des salaires.
  

 
 
- Roubaix 5 juillet - Contre les licenciements boursiers
Soutenons les Licenci’elles ex-salariées de 3 suisses 
   
SOUTENONS LES EX-SALARIES DE 3 SUISSES
SIGNEZ LA PETITION
Envoyez votre soutien financier à Licenci’elles : 68 avenue de la Fosse aux Chênes 59100 Roubaix- chèques libellés à l’ordre de : Licenci’elles
Une délégation de notre organisation sera à leurs côtés le 5 juillet. Vous pouvez aussi être présentes à travers votre soutien en signant la pétition et/ou leur apportant un soutien financier qui leur permet déjà de se déplacer pour assister au jugement. 
 
Rassemblement devant le conseil des Prud’hommes de Roubaix
14h : Début d'audience au tribunal des prud’hommes
16h-16h30 : point presse
 
Pour plus d’information nous contacter
Lire notre article paru dans Egalité N°65

Conférence nationale pour l'emploi et la croissance
Les associations féministes demandent que l’emploi des femmes soit à l’ordre du jour de la  Conférence nationale pour l’emploi et la croissance qui réunira les partenaires sociaux en juillet. 

Notre organisation a signé cette lettre pour porter l’exigence de la revalorisation des salaires dans les métiers féminisés qui est une des exigences immédiates des femmes des milieux populaires.
Lire la lettre.


Venez nombreuses -  Information à faire circuler sans modération 
 
Premier rassemblement après les élections présidentielle et législatives
 
Exigeons l’égalité des salaires femmes hommes…Maintenant ! 
Exigeons la revalorisation des salaires dans les métiers féminisés !
 
Nous vous attendons toutes et tous à nos côtés
 
Samedi 23 juin 2012 de 11h à13h
Carrefour Saint Denis Basilique
Place du Caquet
M° Saint-Denis Basilique
Rassemblement, diffusion massive et signature de la pétition
 
La campagne nationale et unitaire, lancée par de nombreuses organisations (voir liste ci-après) depuis mars 2011 pour l’Egalité des salaires entre les femmes et les hommes… Maintenant ! organise une diffusion de tracts et la signature de la pétition le 23 juin, devant le Carrefour de la basilique de Saint Denis.
Les organisations entendent, par cette apparition publique, interpeller le gouvernement et l’Assemblée nouvellement élue et faire connaitre les revendications  portées par cette campagne: 
-l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes.
-la revalorisation des métiers et l’augmentation des salaires dans tous les secteurs féminisés !
-la reconnaissance des compétences, de l’expérience et de la pénibilité de ces vrais métiers !
Un point presse sera organisé à cette occasion. 
Cette campagne s’appuie sur les luttes menées par des femmes travailleuses. Les mobilisations des femmes salariées pour l’augmentation des salaires, contre la précarité, contre les licenciements boursiers s’amplifient : aides à la personne (en Isère, Rhône-Alpes, Cahors…), les femmes de chambre (le Novotel Châtelet-Les Halles, le Campanile et le 1ère classe du groupe Louvre Hôtels à Suresnes…), les cantinières des écoles (Paris), les Licenci'elles ex-employées des 3 Suisses, les Fralib, les Sodimédical et bien d’autres…Les femmes ne peuvent plus attendre. Nos exigences doivent être satisfaites maintenant ! 
 
Contacts : 
Ana Azaria 06 28 25 62 82
Gwenaëlle Ferré 06 72 01 88 85
Maya Surduts : 06 07 48 71 83
egalitedesalaires.maintenant@gmail.com
 
Campagne unitaire « Egalité des salaires entre les femmes et les hommes… Maintenant ! lancée dès mars 2011 et activement poursuivie depuis,
A l’initiative de : Collectif National pour les Droits des Femmes (CNDF)/ Femmes Egalité/ Maison des Femmes de Montreuil/ ATTAC 
Et soutenue par : AC !/ APEIS/ L’Appel et la Pioche/ CADAC/ Coordination Lesbienne en France (CLF)/ Espace Simone de Beauvoir/ Femmes libres Radio libertaire/ Femmes Solidaires / Initiative féministe européenne (IFE) France/ La Lune (Strasbourg)/ Marche Mondiale des Femmes Paris - IdF/ Observatoire Isérois de la Parité/ Osez le Féminisme !/ Rajfire/ Réseau féministe «Rup¬tures»/ Solidarité Femmes (Strasbourg)/ SOS Sexisme
FSU/ Solidaires/ CFDT salariés du particulier employeur/ CFDT et CGT Hachette Filipacchi Associés/ CGT Carrefour Planet Ecully/ CGT Commerce et Services/ CGT Equipement-Environnement 67/ CGT Part-Dieu Oxygène/CGT Brasserie Kronenbourg Strasbourg/ UD CGT 67/ UD CGT 93/ UL CGT Massy/ UL CGT Pantin-Pré St Gervais/ UL CGT Paris 9e/UL CGT Villefranche/CGT Casino Argenteuil
Les Alternatifs/ EELV/ FASE/ GU/ MJCF/ NPA/ PCF/ PCOF/ PG/ Cercle communiste d’Alsace

Les femmes en ont assez d'être mal payées et précarisées. Exigeons la revalorisation et l'augmentation des salaires dans les secteurs féminisés !
Participez à la campagne
Signez et faites signer la pétition en ligne !
ICI

Vous pouvez aussi télécharger la version papier

Nous avons déjà receuilli plus de 5.000 signatures de pétitions (papier et internet)...
Ensemble atteignons l'objectif des 10.000 signatures.


Stickers campagne egalité salariale

LISEZ LE 4 pages ARGUMENTATIF
11 février 2012  - BOBIGNY

Un après-midi riche en témoignages poignants des
travailleuses du commerce, des services à la personne, du nettoyage…



 


Badge Egalité de salaires femmes hommes Maintenant    Badge Augmentation des salaires dans les métiers féminisés     Badge Mal payées et précarisées les femmes en ont assez

COMMANDEZ LES BADGES DE SOUTIEN A LA CAMPAGNE POUR 2€ L'UNITE
Contactez-nous par mail à l'adresse suivante: femmesegalite@yahoo.com

 


Organisation de Femmes Egalité
Des fêtes de lutte aux côtés des femmes travailleuses
 
Les fêtes de fin d’année sont des journées de surcharge de  travail  pour  toutes celles et tous ceux qui exercent dans le commerce. Notre organisation a apporté son  soutien à ces femmes et ces hommes qui vivent au quotidien des conditions de travail difficiles.
 
Le 24 décembre, à l’appel de la CGT,  les salariés du centre commercial Oxygène à Lyon faisaient grève, solidaires avec ces travailleuses et travailleurs les femmes de notre organisation ont participé au rassemblement. Environ 50 personnes en grève soutenues par une trentaine des militants dont les femmes du Comité Lucie Aubrac d’Égalité ont  fait le tour à l’intérieur du Centre Commercial aux cris de « Tous ensemble ».  Les employés non grévistes étaient très heureux de voir ce défilé, les clients discutaient aussi. Nous avons diffusé un tract en faisant connaître la campagne pour « l’augmentation des salaires dans les métiers féminisés »
 
Le 26 et le 30 décembre, Les militantes d’Égalité avec des syndicalistes de l’Union locale CGT de Massy et le soutien du PCOF ont fait des diffusions devant le centre commercial de la place de l’Europe et au marché de Narbonne à Massy. Diffusion des tracts et signature de la pétition pour l’augmentation des salaires dans les métiers féminisés : 154 signatures récoltées.
Là aussi les discussions furent très animées : totale adhésion à la revendication !


Tract de soutien d'Egalité

Tract de Soutien du Comité Egalité - Lucie Aubrac

Tract de la CGT



Action unitaire le 11 décembre à Bagnolet (Paris-Est).
Une trentaine de militantes se sont rassemblées devant le centre commerciale un dimanche après-midi. Le public très populaire a totalement adhéré à l'initiative, 160 signatures de la pétition ont été récoltées, les discussions et les encouragements ont été vifs.

Diaporama


Egalité des salaires entre les femmes et les hommes... Maintenant !


RASSEMBLEMENT SAMEDI 15 OCTOBRE
15H-18H devant les marches de l'Opéra-Bastille

 
Plus de 80 militantes et militants d'organisations qui soutiennent la campagne Egalité des salaires entre les femmes et les hommes... Maintenant! exigeant "l'augmentation des salaires dans les métiers féminisés" se sont rassemblés à Bastille pour faire connaître la campagne et faire signer la pétition.
Des femmes travailleuses sont venues témoigner: la déléguée centrale CGT Carrefour Market, une femme de ménage travaillant dans une entreprise de nettoyage et chez des particuliers dans le service à la personne ainsi qu'une ouvrière de l'électronique.
L'après-midi s'est conclue par une animation théâtrale (assurée par "Féminisme enjeux" - théâtre de l'Opprimé) invitant le public à réagir sur une situation de femmes au travail victime d'inégalité.
Les passants ont largement signé la pétition.

 

Manif intersyndicale du mardi 11 octobre 2011
Les femmes d'Egalité étaient présentes dans les manifs et mobilisations qui ont eu lieu à Paris, Strasbourg et Villefranche. Les manifestants ont répondu présents dans ces 3 villes pour signer la pétitions pour l'égalité salariale.

Grèves à Carrefour, aux Centres d'appels,...les femmes en ont assez  d'être mal payées et précarisées.
Participez, Soutenez la campagne ....
Contactez-nous à
femmesegalite@yahoo.com
ou au 06 282 56 282


Stickers campagne egalité salariale

LISEZ UN EXTRAIT DE NOTRE DERNIER JOURNAL,
à télécharger gratuitement:



Stickers campagne egalité salariale

La Campagne pour l'égalité des salaires entre le femmes et les hommes ... MAINTENANT! dans les cortèges du 1er Mai:
 Y'a de l'argent pour faire les guerres
Pour le nucléaire, les actionnaires
Mais pas pour nos salaires
SARKOZY, PARISOT,
Augmentez les salaires de misère
Des femmes précaires!



 


SUCCES DE LA
GREVE DES FEMMES DE CHAMBRES
AU NOVOTEL DES HALLES A PARIS

 

Le 4 octobre 2011, 35 femmes de chambre, gouvernantes et équipiers ont entamé une grève au Novotel des Halles pour obtenir de meilleures conditions de travail et l'augmentation de leurs salaires. Leur grève aura duré plus d'un mois.
 

grève Novotel

Elle sont salariées de l'entreprise de nettoyage Sin et Stess, qui leur impose un rythme de travail impossible assorti de CDD et de temps partiel. Elles ont occupé quotidiennement le hall du Novotel, avec percussions et confettis, soutenues par les syndicats CGT Commerce et Services et Sud Nettoyage.
Malgré les intimidations et les tentatives de divisions, elles ont tenu bon. La direction de Novotel a demandé leur expulsion, mais le tribunal a différé sa décision au 8 novembre, affirmant leur droit de grève et d'occupation, ainsi que la nécessité d'une négociation.

grève Novotel

Ces travailleuses sont sorties de l'ombre pour faire entendre et aboutir leurs exigences.

Leur lutte est l’illustration de ces métiers féminisés qui sont très mal payés car les compétences  et pénibilités ne sont pas reconnues, parce que la précarité et les temps partiel leurs sont imposés.

 AUJOURD'HUI LEUR MOUVEMENT LE CONFLIT S'EST TERMINE,
NOUS VOUS INVITONS A CONSULTER LE TRACT DE FIN DE GREVE:
PAGE1 - PAGE2


 

Afficher la suite de cette page


ABONNEZ-VOUS
à l'aide du coupon suivant
à remplir après l'avoir
téléchargé en cliquant dessus



Le Dernier Journal EGALITE - N°80 est paru
en JUIN 2017.

POUR LA SORTIE DE CE NUMERO,
LA COUVERTURE D'EGALITE
PASSE A LA COULEUR !

Retrouvez-nous dans les différentes mobilisations auxquelles nous participons pour vous le procurer ou écrivez-nous pour le commander.





   

Cliquez sur les images pour les télécharger